La nouvelle de la semaine

Le jour où la machine a parlé mieux que les humains

(environ 17 minutes de lecture) Paul savait qu’il serait battu avant de mourir, que c’en était bientôt fini de l’humanité homo sapiens, que déjà les plus jeunes avaient perdu les émotions de base et qu’ils étaient phagocytés par les objets connectés auxquels ils se livraient corps et âme. Déjà, les hommes avaient perdu le contrôle dans les domaines clés. Il suffisait de se poser quelques questions simples pour réaliser que le point de non-retour était atteint. Par exemple : qui pouvait arrêter internet ? Qui comprenait les flux financiers ? Qui pouvait organiser le changement climatique ? Ou, plus terrible…

Lire la suite

Le coup de tête de Neymar

(environ 3 minutes de lecture) Neymar n’aimait pas Paris. C’était si évident que cette ville n’avait rien qui pût l’enchanter qu’il se demandait comment il avait fait pour se retrouver là. C’était d’autant plus ridicule qu’il se plaisait à Barcelone,…

Vœux aux abonné.e.s

Chères lectrices et lecteurs, Ce message pour vous remercier de votre fidélité, vous demander un service, vous donner quelques informations et formuler des vœux.  Vous êtes là, vous constituez la base de ce blog littéraire. Merci infiniment. J’espère au moins…

Aphorismes 2022

Chères lectrices et lecteurs, Pour cette dernière publication de l’année, je vous propose 45 aphorismes, que j’ai publiés cette année sur un autre site (www.lesmotsquigagnent.fr). J’aimerais avoir le temps de les travailler plus, mais enfin j’essaye pour chacun de ces…

Un Noël en Ukraine

(environ 12 minutes de lecture) – Maman, qu’est-ce qu’on va faire à Noël ? Cette question de ses enfants désespérait Oksana. Et plus la date approchait, moins elle avait de réponse à fournir. Car comment acheter des cadeaux quand on peut…

Le plus malheureux

(environ 5 minutes de lecture) Patrick allait mourir et il n’y était pas arrivé. Malgré une persévérance de 45 ans. Triste réalité. Oui, mais ce fatalisme n’était pas une acceptation. C’était un sentiment d’injustice et une source d’aigreur. Ce n’était…

La promenade d’un Anglais

(environ 22 minutes de lecture) Il faisait trop chaud dans mon appartement de Notting Hill, qui n’était pas climatisé parce que, jusqu’à ces dernières années à Londres, la température extérieure n’obligeait pas à rafraîchir les intérieurs ; et parce que,…

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.

Abonnez-vous à mon blog


Recevez directement le nouveau contenu dans votre boîte de réception.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s